Blogs cinebel.be
cinebel.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Film 21 : Les Chevaliers blancs

Film 21 : Les Chevaliers blancs

Le Film "Les Chevaliers blancs (The White Knights)" réalisé par Joachim Lafosse a été projeté au Ciné-Club Educatif et Culturel a.s.b.l. le Jeudi 28 janvier 2016 à IMAGIX - Mons.

Adaptation : D'après l'adaptation du livre "Nicolas Sarkozy dans l'avion ? Les zozos de la Françafrique". Il a été présenté en compétition officielle au Festival International du Film de San Sebastian 2015 où Joachim Lafosse remporte le Coquillage d'Or (Silver Shell) du Meilleur Réalisateur. Auteurs : François-Xavier Pinte & Geoffroy d' Ursel - Éditions de l'Arbre - Date de parution : 01/01/2011 - 224 pages - ISBN : 978-2-8746-2071-3 - EAN13 : 9782874620713)

Interprétation : Vincent Lindon (Jacques Arnault), Louise Bourgoin (La compagne de Jacques Arnault), Valérie Donzelli (Françoise), Reda Kateb (Xavier), Bintou Rimtobay (L’interprète), Jean-Henri Compère (Roland Duchateau), Philippe Rebbot (Luc Debroux), Luc Van Grunderbeeck (Yves Meynard), Tatiana Rojo (Christine Momboza), Yannick Renier (Chris Laurent), Stéphane Bissot (Marie Latour), Catherine Salée (Sophie Tinlot), Raphaelle Bruneau (Nathalie Joris), Filip Peeters (Lieutenant Beaujeux), Alain Eloy (Lieutenant Lienart), ...

Synopsis : Jacques Arnault, président de l’ONG "Move for Kids", prépare une action humanitaire coup de poing dans un pays d’Afrique : l’évacuation de 300 orphelins en bas âge, victimes de la guerre civile. Un avion spécialement affrété les emmènera en France, où les attendent les parents candidats à l’adoption qui ont financé l’opération. Entouré d’une équipe de volontaires - médecins, pompiers, infirmières - ainsi que de Laura sa compagne, et de Françoise, la journaliste qui doit couvrir l’expédition, Jacques va lancer son ONG dans une aventure extrême. Alors que rien ne se passe comme prévu, dans la région aussi bien qu'au sein de "Move for Kids", les tensions montent ...

A propos du film : Joachim Lafosse reprend un scandale réel dans un film vibrant, à mi-chemin entre documentaire, film d'aventures et dénonciation sociale. (Cineuropa)

Le film s'inspire de l'affaire de l'Arche de Zoé survenue en 2007 et qui mit à mal les relations diplomatiques de la France avec le Tchad. Une association humanitaire française avait en effet tenté de faire sortir une centaine d'enfants prétendus orphelins du Tchad dans le but de les faire adopter sur notre territoire. Les principaux responsables de cette exfiltration, Eric Breteau et Emilie Lelouch, encourent actuellement une peine de trois ans de prison dont deux ferme.

Comme dans son précédent film, le beau "À perdre la raison", Joachim Lafosse s’empare d’un fait divers pour déconstruire les évidences de la folie ;"Les Chevaliers blancs" s’ouvre sur une nouvelle procession de boîtes. Au début d’ "À perdre...", les cercueils des enfants roulaient vers les entrailles d’un avion-cargo, ici, les malles de l’ONG sont débarquées sur un nouveau continent. Le parallèle est soufflant et dit bien que les deux films, malgré leurs différences et leur parcours inversé, explorent des idées similaires. Si un Hermès (dieu des médecins et des voleurs) a remplacé la Médée belge, il est une fois de plus question de filiation, de parenté, mais ratée ou sacrifiée... Au fond, ce que cherche à mettre en crise Lafosse, c’est cette société qui ne peut plus être unie que dans la contemplation de ses monstres, tueurs ou marchands d’enfants. Mais il le fait sans jamais tomber dans le sadomasochisme moral ou la sanction. Ici, personne n’est jugé. Tout se passe à la lumière, celle de l’Afrique qui brûle, révèle et rend fou. La mise en scène limpide, sans jeu d’ombre ni suspense, Lindon (époustouflant dans le rôle de ce sauveur qui se transforme en voleur, épris de bonté et surtout de lui-même), le script à l’écriture blanche et sèche... Tout obsède, fascine. Et on regarde ce qui se trame là comme les personnages, persuadés que les monstres n’ont finalement rien d’inhumain. (Première - Gaël Golhen)

En quittant l’intime pour embrasser nos rapports complexes avec le continent africain, Joachim Lafosse confirme une fois de plus qu’il est un cinéaste majeur. Une œuvre fulgurante, résolument politique qui vous dévastera tant par sa puissance cinématographique que par la pertinence des questions qu’elle soulève. (Les Grignoux - Dany Habran)

Prix du Meilleur Réalisateur au Festival de San Sébastian 2015. Sélection officielle au Festival du Film de Toronto 2015.

Réalisation : Joachim Lafosse
Scénario : Joachim Lafosse, Thomas van Zuylen, Bulle Decarpentries, François-Xavier Pinte, Geoffroy d'Ursel, Zélia Abadie, Jérôme Beaujour & Thomas Bidegain
Photographie : Jean-François Hensgens
Genre : Drame
Pays : Belgique, France (2015)
Durée : 1h52'

Distributeur : http://www.obrother.be/fr/films/les-chevaliers-blancs

RECOMPENSE(S)

Festival International du Film de San Sebastian 2015

Coquillage d'Or (Silver Shell) du Meilleur Réalisateur décerné à Joachim Lafosse.

Philadelphia Film Festival 2015

Mention Honorable pour le Meilleur Scénario décernée à Joachim Lafosse, Thomas van Zuylen & Bulle Decarpentries.

NOMINATION(S)

Festival International du Film de Toronto (TIFF) 2015

Sélection Officielle dans la Section Platform.

AFI FEST (AFI Los Angeles International Film Festival) 2015

Sélectionné dans la Catégorie World Cinema.

Festival de Films Cinémania 2015

Sélectionné dans la catégorie Selection officielle.

Festival international du film de Rio de Janeiro 2015

Sélectionné dans la Catégorie Sélection de films français.

Site Web du Ciné-club : http://www.ccec.be

Le CCEC est accessible à tous, même aux non-membres

Les Chevaliers blancs (The White Knights) sur le site du Ciné-club éducatif & culturel asbl

Publié dans Saison 2015/2016 | Lien permanent