Blogs cinebel.be
cinebel.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Film 17 : Le Goût des merveilles

Film 17 : Le Goût des merveilles

Le Film "Le Goût des merveilles" réalisé par Eric Besnard a été projeté au Ciné-Club Educatif et Culturel a.s.b.l. le Jeudi 17 décembre 2015 à IMAGIX - Mons.

Interprétation : Virginie Efira (Louise), Benjamin Lavernhe (Pierre), Lucie Fagedet (Emma), Léo Lorléac'h (Felix), Hervé Pierre (Jules), Hiam Abbass (Mélanie Ferenza), Laurent Bateau (Paul), Natalie Beder (La jeune femme), France Darry (La cliente), Valentin Merlet (Le banquier), François Bureloup (Le patron du bar), Franck Adrien (L’aide-soignant), Stéphane Di Spirito (Le client du marché), Julien Ratel (Le livreur de fleurs), Alain Gressot (Le 2ème client du marché), ...

Synopsis : Au coeur de la Drôme provençale, Louise élève seule ses deux enfants et tente de préserver l’exploitation familiale. Un soir, elle manque d’écraser un inconnu au comportement singulier. Cet homme se révèle vite différent de la plupart des gens. Et sa capacité d’émerveillement pourrait bien changer la vie de Louise et de sa famille.

A propos du film : Une très jolie comédie romantique, pas tout à fait "comme les autres", tendre, attachante, sur fond de Drôme provençale. Une invitation au voyage et à la rêverie romantique ! (Laurent Coviaux - France Bleu)

Propos du réalisateur Eric Besnard

Il se trouve que, pour des raisons familiales, l’autisme est un sujet que je connaissais un peu. Ma femme étant psychologue, elle a elle-même travaillé avec des enfants autistes. Elle m’a raconté des anecdotes qui ont retenu mon attention. Et je me suis mis à lire sur le sujet. Très vite il m’est apparu qu’un personnage souffrant d’un syndrome d’Asperger pourrait me permettre de travailler sur les thèmes qui m’intéressaient. Un tel personnage est en état d’hyper sensibilité au monde. Ce que devrait être un metteur en scène. Donc si je pouvais rendre compte de son regard - ou lui prêter le mien - je pourrais essayer de faire ressentir ce que je voulais transmettre.

Le spectre autistique est très large. Et pour la plupart des personnes atteintes d’autisme cela rime avec souffrance, avecenfermement sur soi. Mon personnage souffre du syndrome d’Asperger. C’est déjà différent. Et j’aurais tendance à dire qu’il n’y a que des cas particuliers. Mais ce qui me semble essentiel c’est de combattre l’idée que les autistes seraient insensibles. Au contraire, ce sont des hypersensibles qui échafaudent des systèmes de survie pour rendre le réel supportable. Et cela peut les conduire jusqu’à un complet repli sur eux mêmes. Nous avons tendance à être habitués et nous ne voyons plus la réalité telle qu’elle est, mais il faut admettre que nous vivons dans un monde très agressif.

C’est ce que le film essaye aussi de dire. La sensibilité n’est pas une tare. Et plus vos sens sont développés plus ce monde peut vous sembler magnifique ... et violent.

Une œuvre émouvante qui porte à réfléchir. (Cinemania)

Réalisation : Eric Besnard
Scénario : Eric Besnard
Compositeur : Christophe Julien
Photographie : Philippe Guilbert
Genre : Comédie romantique
Pays : France (2014)
Durée : 1h40'

Distributeur : http://www.victoryproductions.be/le-gout-des-merveilles/

RECOMPENSE(S)

Festival de Films Cinémania 2015

Grand Prix Mel Hoppenheim.

Festival du Film de Sarlat 2015

Prix d'interprétation masculine décerné à Benjamin Lavernhe.

SELECTION(S)

Festival international du film francophone de Tübingen 2015

Sélectionné dans la catégorie Horizons.

Festival International du Film d'Arras 2015

Sélectionné dans la catégorie Avant-premières.

Site Web du Ciné-club : http://www.ccec.be

Le CCEC est accessible à tous, même aux non-membres

Le Goût des merveilles sur le site du Ciné-club éducatif & culturel asbl

Publié dans Saison 2015/2016 | Lien permanent