Blogs cinebel.be
cinebel.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

oct. 09, 2015

Belles familles réalisé par Jean-Paul Rappeneau

ccec,ciné-club éducatif et culturel asbl,belles familles,jean-paul rappeneau,philippe le guay,jacques fieschi,mathieu amalric,marine vacth,gilles lellouche,karin viard,nicole garcia,andré dussollier,guillaume de tonquédec,thierry arbogastLe film "Belles familles" réalisé par Jean-Paul Rappeneau sera projeté au CCEC le Jeudi 15 octobre 2015 à IMAGIX - Mons.

Interprétation : Mathieu Amalric (Jérôme Varenne), Marine Vacth (Louise), Gilles Lellouche (Grégoire Piaggi), Nicole Garcia (Suzanne Varenne), Karin Viard (Florence), Guillaume De Tonquédec (Jean-Michel Varenne), André Dussollier (Pierre Cotteret), Gemma Chan (Chen-Lin), Claude Perron (Fabienne), Jean-Marie Winling (Vouriot, le notaire), Yves Jacques (Maître Ribain), Morgan Niquet (Le voiturier), Yvonne Gradelet (Actrice), Loïc Risser (Acteur), François Patissier (Acteur), Claire Conty (Actrice), Marie-Pierre Bellefleur (Actrice), Philippe Blondelle (Acteur), Noël Hamann (Acteur), ...

Synopsis : Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au cœur d’un conflit local. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie ...

A propos du film : Voilà dix ans que Jean-Paul Rappeneau n’a plus tourné de films et c’est la première fois que cela lui arrive. Normalement, il met cinq ans à faire un film, une sorte de plan quinquennal involontaire ... Comme il n’a jamais un film d’avance, chaque fois il repart à zéro. Ici, il a laissé passer deux fois cinq ans depuis "Bon Voyage", parce qu’entre temps il y a eu un film qui ne s’est pas fait, un film qu’il avait longuement écrit et préparé, mais qui, faute de financements, a été annulé deux mois avant le tournage. S’en est suivi un moment de déprime. Il comprend alors que le cinéma a changé et que les films qu’il avait aimé faire coûteraient trop cher aujourd’hui. Il se met donc à la recherche d’un sujet plus simple et repense à une histoire qu’il avait souvent racontée, mais sans aller plus loin que la première partie. L’histoire d’un homme qui partvers le Midi, avec une jeune femme qui est peut-être sa fiancée, enfin, quelqu’un de nouveau dans sa vie. Ils roulent vers la Côte d’Azur et, sur la route, à mi-chemin, il voit qu’en fait ils ne sont pas loin d’un endroit où il a passé son enfance. Il dit à cette femme : "Mais au fond allons-y, je vais t’emmener voir la maison où j’ai vécu". Il y va et trouve la maison.Tout avait changé, et dans cette maison, vivait une jeune fille ...

Il y avait donc cette idée de rentrer chez lui, une idée qui hante beaucoup de cinéastes. BertrandTavernier, dès son premier film, retourne à Lyon, sa ville natale. Arnaud Desplechin est revenu une nouvelle fois à Roubaix, avec "Trois souvenirs de ma jeunesse". Et Tim Burton dans "Edward aux mains d’argent" revisitait Burbank, la banlieue de Los Angeles où il est né. Il disait : "On peut aller où on veut, on ne quitte jamais l’endroit où on a grandi". C’est ce que Jean-Paul Rappeneau a répété à sesco-scénaristes, Julien, son fils, puis Philippe Le Guay, qui les a rejoints. Au fond il y a toujours eu des maisons dans les films de Rappeneau. Dans "La vie de château", la maison était devenue un manoir. Dans "Le Sauvage", il y avait une maison en bois avec un ponton, sur une île, où un homme s’était retiré pour vivre seul. Dans "Tout feu tout flamme", il avait imaginé un ancien casino au bord du lac Léman, qui n’existe pas.

Cette fois, l’idée était de tourner une sorte d’autobiographie imaginaire puisqu’au fond, dans ce qui est raconté, tout a un lien avec le réalisateur, mais rien n’a de lien avec sa véritable vie. Si on se met à chercher vraiment, on trouve des correspondances bien sûr, mais aussi des choses arrivées dans d’autres familles, ou liées à d’autres encore ... Le film est donc un roman familial imaginaire, pour lequel le réalisateur voulait que la ville aussi soit imaginaire. C’est pour cela que le tournage s’est déroulé dans plusieurs lieux.

Réalisation : Jean-Paul Rappeneau
Scénario : Jean-Paul Rappeneau & Philippe Le Guay
Sur une idée de : Jacques Fieschi
Compositeur : Martin Rappeneau
Photographie : Thierry Arbogast
Genre : Comédie dramatique
Pays : France (2014)
Durée : 1h53'

Distributeur : Cinéart

Fiche complète du film
Bande annonce du film
Feuillet du film distribué aux séances

Sélection(s)

Festival du Film Francophone d'Angoulême 2015

Festival international du film de Toronto (TIFF) 2015

La projection

  • La projection aura lieu le Jeudi 15 octobre 2015 à IMAGIX - Mons - Plan d'accès.

Infos Utiles

  • Chaque jeudi (sauf congés de Noël, Pâques & Juillet- Août) à 14h30 - 17h00 - 20h00 - 22h30 (Sauf Films Longs).
  • Les films sont projetés en Version Originale Sous-titrée en Français, sans entracte ni publicité.
  • Feuillet à toutes les séances.
  • Présentation à la séance de 20h.
  • Formule avantageuse : carnet de 10 chèques culturels, non nominatifs pour 60€.
  • Ciné-Club aussi accessible aux non-abonnés, aux prix habituels d'Imagix Mons.

Site Web du Ciné-club : http://www.ccec.be

Le CCEC est accessible à tous, même aux non-membres

Les commentaires sont fermés.